Constance de Chomereau

Constance, 3 enfants, enseignante à domicile, Afrique australe

J’ai eu envie de travailler avec Valérie, après être tombée sur plusieurs minutes du lundi et sur sa vidéo sur la charge mentale en réponse à la BD d’Emma. J’ai aimé le ton posé, engagé et assumé de ses prises de parole, et la façon que qu’elle avait de traiter les sujets un peu comme en renversant l’angle de vue. Ce qui est le plus ressorti de ses vidéos pour moi c’est l’approche positive : et si derrière tel problème, il y avait une opportunité ? Cette façon de ne pas s’attaquer directement au problème par son aspect négatif mais trouver l’étincelle qu’il peut cacher, faire de cette étincelle le point de départ de la solution, c’est un peu un fil rouge dans sa façon d’aborder les choses ! C’est extra car si on en prend l’habitude soi-même, très vite les angoisses et les difficultés s’allègent, on découvre tout un tas de « possibilités », plus même que des « solutions ».

Je n’ai pas vraiment eu d’hésitation avant de travailler avec Valérie. J’aimais écouter ses vidéos, ça faisait quelque temps que je la suivais, et je me disais : « le jour où je ressentirai le besoin de m’ouvrir à quelqu’un, ce sera elle ». Un jour, c’est venu, et je me suis lancée !

Au départ, je pense que j’avais simplement besoin de verbaliser tout un tas de choses. Comme Valérie me l’a d’ailleurs dit lors de notre séance gratuite, j’avais plein de cartes en main, des intuitions sur des choses qui ne roulaient pas, des points d’achoppement, mais je n’arrivais plus à les organiser, à les prioriser. J’avais besoin de clarifier tout ça, et surtout d’avoir un point de vue extérieur, un regard neuf. Habitant à l’étranger depuis plusieurs années, avec un nouvel enfant qui arrivait, j’avais besoin aussi de faire le point sur mes aspirations, ma place et mes objectifs dans cette vie d’expatriée, dans ma vie conjugale, dans notre projet éducatif pour les enfants et dans la gestion de nos relations familiales et amicales de France. Je me sentais aussi à un tournant en tant que maman, entre ce que j’avais envie de faire et ce que je pouvais réellement faire avec mes responsabilités quotidiennes. Je voulais tout combiner mais je me sentais aussi un peu noyée par tout cela !

Notre travail ensemble a permis une vraie mise en lumière, un coup de projecteur sur mes besoins fondamentaux, et sur le meilleur moyen de les nourrir pour un vrai épanouissement au quotidien. Nos échanges m’ont permis de voir plusieurs choses sous un autre angle et de déculpabiliser, de lâcher-prise sur beaucoup de choses, et donc de réduire une certaine fatigue chronique que j’avais accumulée à force de vouloir tout combiner

Même si j’ai beaucoup aimé le travail de réflexion et de préparation des documents, les séances vivantes avec Valérie, d’échanges à bâtons rompus, ont été évidemment ce que j’ai préféré. Lors de ces échanges, j’ai vraiment admiré son sang froid – elle ne se laisse pas déborder par les thèmes qui surgissent -, ou par le temps qui passe, elle arrive à recadrer la discussion mais sans brutalité, au service de l’objectif initial. Donc ce sont des échanges dont je suis ressortie avec des vraies pistes de discussion avec mon mari, mes enfants ou d’autres personnes, et des actions concrètes à tester. Je ne suis pas restée seule, en plan, avec une idée abstraite sur les bras d’un élément qui serait resté obscur ou en suspens. Bien sûr on aurait pu aller plus loin parfois, mais je n’étais pas bredouille, j’avais toujours à la fin de l’échange 2-3 choses bien claires dans ma tête. C’est extrêmement satisfaisant et galvanisant, on a le sentiment d’avancer…

J’ai aussi apprécié une chose que Valérie a dit au tout début : « à partir de maintenant, je te prends en charge et je ne te lâche pas ». Et j’ai senti tout au long de cet accompagnement qu’elle « bossait », qu’elle travaillait sur mes réponses, qu’elle était à l’écoute et réactive, qu’elle prenait mes questions à cœur et qu’elle y accordait de l’importance. C’est valorisant car on a parfois l’impression que notre état d’âme n’a pas lieu d’être, mais pour Valérie « tout ce qui sort est important et mérite d’être écouté ». Bref, ça donne un suivi très professionnel je trouve.

C’était la première fois que je faisais ce genre de démarche donc je n’ai pas d’éléments de comparaison. Et j’ai été très satisfaite de ce début de « défrichage », ça donne juste envie de continuer encore un peu, d’aller plus loin …

Je pense que l’essentiel est de faire confiance à SON intuition (celle de Valérie hein) et de se laisser guider. Nous faisons la démarche d’aller vers Valérie pour une raison précise ou pour un accompagnement d’ensemble, mais sa méthodologie (les 4 séances et l’articulation des thèmes et des documents à préparer) est efficace, elle permet toute seule de faire émerger les points de discussion et de progrès. Je recommande donc surtout d’être sincère, de s’impliquer, et de s’abandonner. Le résultat viendra grâce à son expérience, sa perspicacité et son excellent discernement.

est psychologue clinicienne et art-thérapeute. Elle a travaillé pendant 20 ans auprès d’adultes et d’adolescents dans le monde judiciaire, médical et de la formation. En 2015 elle fonde majusteplace.com, et dédie son activité aux Wonder-women épuisées. Avec une méthode originale, elle les aide à la fois à renouer avec qui elles sont, et à réaménager concrètement leur vie de femme, épouse et mère pour retrouver plaisir et sens au quotidien . Elle travaille par Skype et aide des femmes dans toute la France et en Europe.