Vivre le confinement – semaine 6

Voici le sixième épisode de mes podcasts, intitulé « Vivre le confinement : semaine 6 ». Cette semaine les questions que vous m’avez posées nous emmènent à travers les thèmes suivants :

  • Vos « pétages de câble »
  • La sensation de routine, d’enfermement
  • L’anxiété de votre conjoint ou de vos enfants

Je vous souhaite une belle écoute !

 

 

Et pour faire un premier pas vers la reconnexion avec vous-même, n’hésitez pas à vous inscrire à mon cours gratuit en 5 jours pour savoir comment ne plus vous faire systématiquement passer en dernier ! 

Je vous y aide à identifier les 5 pompes à énergie qui vous mettent à plat,  et quel premier pas faire pour retrouver confiance. Pour vous inscrire, suivez ce lien en cliquant ici !

6 réflexions sur “Vivre le confinement – semaine 6

  1. Fontaine dit :

    Bonjour Valérie
    Quelle bouffée positive le lundi matin avec votre podcast ! Je me rends compte que c’est un moment que j’attends et qui au petit déjeuner m’apporte beaucoup; à la fois un lien avec d’autres personnes confinées qui ont des problématiques plus ou moins proches des miennes et avec vous qui apportez un regard compréhensif et source de désirs pour évoluer.
    J’ai également été très touchée que vous repreniez la semaine dernière, dans votre podcast, le témoignage que je vous avais envoyé.
    Gratitude pour tout ce que vous faites, belle semaine à vous,
    Valérie F

  2. Constance dit :

    Un grand merci du fond du cœur pour vos podcasts qui rythment, m’égaient, me ressourcent et m’apaisent pendant cette période de confinement.
    Lundi prochain sera peut être le dernier, et je voulais vous remercier pour tout ce que vous transmettez !

    • Valérie de Minvielle dit :

      Merci Constance pour ce message si encourageant ! Je me réjouis de savoir que mes podcasts vous inspirent sur des sujets aussi variés, et suis épatée par votre détermination à progresser, améliorer, développer des gestes plus épanouissants dans votre vie : félicitations ! Toutes mes ondes positives vous accompagnent, et à lundi prochain avec joie !

  3. Anne-Sophie dit :

    Bonjour Valérie,

    Vous ne me connaissez pas encore, mais de mon côté, j’écoute chaque semaine avec plaisir vos podcasts qui me procurent à chaque fois un soulagement et un certain bien-être. Ils font fondre la culpabilité que j’ai à mon encontre pour toutes ces « phrases assassines » qui jalonnent ma journée. Bon, elle revient vite à la charge cette culpabilité, mais cela me donne au moins quelques moments de sérénité bien appréciables.

    Je suis maman de deux enfants de 8 et 11 ans, en chômage partiel depuis le début du confinement. Cette situation me procure certes du plaisir (enfin du temps pour moi et ma famille !) mais une certaine culpabilité aussi, due au fait que je me sens non indispensable à mon poste.
    J’ai beaucoup de difficulté en général à trouver ma place dans ma vie professionnelle et cela n’arrange rien. J’ai proposé mon aide mais elle n’a pas été acceptée en raison de contraintes juridiques liées au chômage partiel.

    Une chose positive dans cette situation imposée: je trouve que nous nous en sortons pas mal avec mon compagnon même si j’ai eu un beau « pétage de plomb » ce week-end qui m’a vidée émotionnellement (le podcast d’aujourd’hui m’a interpellée d’ailleurs).

    Ce confinement nous permet de redécouvrir des moments de qualité avec les enfants également.
    J’ai beaucoup aimé votre idée de « projets » initiés par les enfants. Je leur ai proposé une nuit sous tente la semaine dernière. Ils ont adoré mais je pense que leur laisser suggérer leurs idées est excellente.

    J’aurais tant de choses à dire encore mais je vais m’arrêter également avec une gratitude à votre encontre pour cette « positivité » que vous insufflez dans mes journées!

    A bientôt en podcast !

    Bonne continuation à vous,

    Anne-Sophie

    • Valérie de Minvielle dit :

      Merci Anne-Sophie pour votre message que je lis avec plaisir ! Je parlerai un peu dans le prochain podcast de la difficulté à trouver sa place dans le monde professionnel. J’espère que cela vous inspirera à nouveau. Bon courage pour le reste de la semaine, à bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *